En consultant notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour rendre votre visite plus agréable, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt, vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux, et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

Le Blog
ING Direct, votre banque en ligne, c'est aussi un blog avec des articles clairs concernant l'assurance vie, la retraite, les investissements, la gestion de budget…
annuler
Affichage des résultats de 
Rechercher plutôt 
Vouliez-vous dire : 

Ils sont business angels

Business Angels

 

DOSSIER - Devenir un business angel, cet investisseur au service des jeunes entreprises

Souvent anciens cadres ou entrepreneurs, les business angels sont prêts à donner de leur argent et de leur temps à de jeunes entreprises innovantes. Finance personnelle, investissement, business angel, entreprises.

Deux business angels expliquent pourquoi ils ont rejoint une association et révèlent ce que cette activité très risquée leur apporte sur le plan personnel.

 Lui est un ancien cadre qui a fait carrière dans l'industrie. Elle est une entrepreneure toujours en activité. Jacques Fabre et Stéphanie Duchénois ont tous les deux décidé de rejoindre un réseau de business angels, et sont même allés plus loin en devenant administrateurs de ces associations. Ces deux business angels aux profils assez typiques racontent leurs parcours.

Ancien cadre à la direction financière du géant de l'informatique IBM en France et à l'international, Jacques Fabre décide de frapper à la porte d'un réseau de business angels une fois à la retraite. « J'ai fait carrière dans l'industrie et je voulais maintenir une activité dans le domaine du business », explique-t-il. Il rejoint le réseau Investessor, implanté en région parisienne, il y a onze ans.

Stéphanie Duchénois, quant à elle, est business angel depuis cinq ans. Elle a rejoint le réseau Paris Business Angels tout en continuant à occuper le poste de vice-présidente de l'entreprise qu'elle a co-fondée il y a dix-huit ans, Degetel, qui emploie aujourd'hui 400 collaborateurs et réalise un chiffre d'affaires de 40 millions d'euros. Sa principale motivation ? « Investir dans des sociétés d'avenir », explique-t-elle.

La spécificité des business angels tient à l'accompagnement qu'ils offrent aux entreprises dans lesquelles ils investissent. « Les réseaux de business angels permettent de mutualiser argent et compétences, précise Stéphanie Duchénois. Chacun d’entre nous est spécialiste d'un sujet donné. » Ainsi, le temps investi compte presque autant que l'argent placé dans le capital de jeunes pousses. Chacun peut s'impliquer en fonction de sa disponibilité. Pour la vice-présidente de Degetel, devenue administratrice du réseau Paris Business Angels, l'investissement est à peu près équivalent à un tiers-temps. Jacques Fabre, devenu vice-président et trésorier d'Investessor, y consacre lui aussi une bonne partie de son temps. Mais pour quelqu'un qui souhaite simplement investir, l'implication peut se résumer à trois réunions par mois en moyenne. « Ce qui est le plus chronophage, c'est d'instruire un projet ou de faire le closing », qui est finalisé par la rédaction et la signature du pacte d'actionnaires, note Jacques Fabre.

Côté montant, il n'existe pas d'obligation formelle, mais la norme est d'investir environ 10 000 euros par an. Cependant, si cette activité d'investissement est gratifiante, elle est aussi très risquée. « Il est recommandé de bien diversifier son portefeuille avec des investissements plus traditionnels », note Stéphanie Duchénois. Un avis que partage Jacques Fabre, qui explique que la norme est de placer moins de 5 % de ses actifs dans les projets de business angels, qui peuvent générer de belles plus-values comme des pertes pures et simples.

A lire également dans notre dossier "Devenir un business angel, cet investisseur au service des jeunes entreprises":

Infographie : les business angels développent leur territoire

Crédit photo : © Kzenon - Fotolia

Étiquettes

Une claire

Ici, pas de blabla ni de frais cachés, mais de l’aide et des conseils quand vous le souhaitez.

Simple et performante

Nous pensons qu’une banque en ligne doit être performante avec des produits simples à gérer.

Accessible et pratique au quotidien

Tout est pensé pour vous faciliter la vie : grâce à notre appli et à votre espace client, vous êtes complètement autonomes 7j/7. Et en cas de besoin, nos conseillers sont à vos côtés.

Adaptée à votre rythme

Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 8h à 21h et le samedi de 8h à 18h (cout d’un appel local).